27 sept

Après l’achat et la mise en location d’un appartement à Bourgoin-Jallieu, son loyer ne sera pas encadré !

concept cot de l'immobilier

La ministre du Logement et de l’Habitat durable, Emmanuelle Cosse, étend le dispositif. Après Paris, l’encadrement des loyers concernera presque toute l’Île-de-France (412 communes). Vous êtes donc chanceux, si vous avez un appartement à louer à Bourgoin-Jallieu, vous pourrez encore y fixer le loyer que vous voulez contrairement aux Franciliens qui ne se réjouissent pas de cette mesure. Enfin, pour l’instant… Car une chose est sûre, elle marche dans les traces de Cécile Duflot. Véritables démarches de progrès social, l’encadrement a permis, selon elle, de freiner à Paris certains excès, de mieux réguler le marché immobilier et de redonner du pouvoir d’achat aux ménages.

Évidemment, suite à cette annonce, la réaction de Jean-François Buet, président de la Fnaim ne s’est pas faite attendre : « L’observation statistique, notamment celle de notre fédération, mais aussi des autres sources, atteste que les loyers se sont stabilisés ou ont baissé depuis quatre ans. La temporalité de la politique n’est pas celle de l’économie, et depuis que le candidat Hollande a promis en 2011 un encadrement – loyalement inscrit dans la loi ALUR par Cécile Duflot -, il s’est passé cinq ans ! Cinq ans que le marché a mis à profit pour se calmer. La bride de l’encadrement n’est plus utile, et elle va seulement donner le sentiment, une fois encore, qu’on tracasse les propriétaires, au risque avéré de les éloigner de l’investissement locatif privé(…). On se rappellera aussi que le Premier ministre, arrivant à Matignon et s’inquiétant des ravages de certaines dispositions de la loi ALUR, avait sagement substitué la consultation des maires au dispositif d’encadrement systématique dans toutes les agglomérations référencées comme tendues. Les 412 édiles des 412 communes cibles de l’extension ont-ils été interrogés ? (…). »

Pas avant deux ans en Île-de-France
Dans les faits, cette mesure ne devrait entrer en application qu’en 2018. L’Observatoire des loyers de l’agglomération doit en effet collecter auparavant les données nécessaires auprès des bailleurs pour établir des fameux loyers de référence. Lille sera la deuxième métropole à mettre en œuvre l’encadrement des loyers en décembre 2016. Et Grenoble suivra ensuite rapidement.

C.V. / Bazikpress © Unclesam

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée