28 jan

Remettez votre logement à Bourgoin-Jallieu en location grâce à la gestion locative !

appartement  louer

À l’occasion de la remise du rapport de Christophe Robert, délégué général de la Fondation Abbé Pierre, sur la mobilisation du parc privé à des fins sociales, Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, a annoncé de nouvelles mesures fiscales afin d’encourager les propriétaires de logements vacants à les remettre sur le marché. Son objectif ? Que 50 000 logements vacants soient de nouveau disponibles d’ici trois ans, soit la moitié des logements vacants immédiatement mobilisables et habitables. Vous avez un appartement à louer à Bourgoin-Jallieu ? Il est inoccupé ? Quel dommage ! Il ne vous rapporte rien sans compter qu’il se dégrade. Le savez-vous ? Un appartement vide se détériore avec le temps. Alors, pourquoi ne pas profiter de ce cadeau fiscal de la ministre du Logement pour le remettre sur le marché avec un loyer modéré ? Et si vous craignez que cette démarche ne vous apporte que des soucis, confiez donc la mise en location et la gestion locative de votre bien à Bourgoin-Jallieu à des professionnels. Ainsi, ils se chargeront de tout !

Les détails du dispositif
Emmanuelle Cosse a proposé au Parlement un nouveau dispositif fiscal destiné aux propriétaires qui remettent sur le marché leur logement vacant avec un loyer abordable comprenant une exonération fiscale proportionnelle à leur effort consenti en matière de loyers : ils pourront déduire de leur revenu de 15% à 70% des loyers perçus. Et les propriétaires qui choisissent de confier la gestion à une association agréée bénéficieront, en plus, d’un abattement majoré de 85% sur tout le territoire. « Les logements vacants constituent une ressource immédiatement mobilisables pour loger les ménages modestes au cœur des villes, a déclaré Emmanuelle Cosse.

Et elle a eu gain de cause ! Les députés ont en effet voté le 6 décembre un amendement adopté dans le cadre du projet de loi de Finances rectificative pour 2016. Cette mesure vise à remplacer les dispositifs « Besson ancien » et « Borloo ancien » qui ont perdu de leur efficacité.

C.V. / Bazikpress © mariesacha

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée